Quel est le meilleur moment pour faire un tatouage ?


L’envie d’un nouveau tatouage s’accompagne toujours de son lot de questions : pourquoi se faire tatouer ? Dans quel salon de tatouage ? Sur quelle partie du corps ? Mais si nous nous focalisons d’abord sur le tattoo en lui-même, la question de la temporalité est tout aussi importante : quand se faire tatouer, ou quel est le meilleur moment pour faire un tatouage ?

Âge, saison, maternité, voyages… Voici les moments à privilégier ou à éviter pour votre projet tattoo !

Sommaire :
1. Quel est l’âge idéal pour se faire tatouer ?
2. La meilleure saison pour un tatouage
3. Tatouage et maternité : les précautions à prendre
4. Quand ne pas se faire tatouer ?

Quel est l’âge idéal pour se faire tatouer ?

quel age pour tatouage


Aujourd’hui, le tatouage séduit de plus en plus de jeunes : la majorité des personnes tatouées en France a d’ailleurs moins de 35 ans ! (source : Ifop)

Néanmoins, le tatouage étant un acte irréversible, il est préférable d’être suffisamment mature et responsable pour assumer un tel projet…

C’est d’ailleurs pour cette raison que la plupart des professionnels refusent de tatouer les personnes mineures, quel que soit le style de tatouage : tribal, ornemental, réalisme, etc. Ainsi, les tatoueurs souhaitent éviter au maximum les tattoos réalisés sur un coup de tête ou les “erreurs de jeunesse”, comme les initiales d’un premier amour gravées sur l’avant-bras ou dans la nuque…

S’il n’y a pas d’âge idéal pour faire son premier tatouage, vous aurez en revanche plus de mal à trouver un tattoo shop qui vous ouvre ses portes, si vous n’avez que 16 ans.

👉 Rassurez-vous : certains professionnels acceptent malgré tout de tatouer les personnes de moins de 18 ans, sous condition d’un accord parental écrit.

La meilleure saison pour un tatouage

quelle saison pour tatouage


Lorsque vous décidez de vous faire tatouer, n’oubliez pas que la saisonnalité joue un rôle important. En effet, un tatouage n’implique pas les mêmes dispositions, s’il est réalisé en été ou en hiver… Dès lors, quelle est la saison idéale pour faire un tatouage ?

Tatouage en été : bonne ou mauvaise idée ?

Si vous souhaitez vous faire tatouer en été, cela ne pose aucun problème, à condition de prendre certaines précautions ! En effet, soleil, eau et tatouage ne font pas vraiment bon ménage… Ainsi, les baignades et les expositions prolongées au soleil sont fortement déconseillées, du moins pendant les 15 jours suivant la réalisation du tattoo. Rien ne vous empêche de profiter du beau temps, mais évitez simplement de sortir toute une journée en débardeur, si vous avez un tatouage sur l’épaule !

Et de fait, le tattoo est une plaie ouverte, qui craint à la fois l’eau et le soleil pour les raisons suivantes

Risques d’infection : le sable de la plage et les réservoirs d’eau (océan, mer, piscine, jacuzzi…) sont remplis de microbes.

Ralentissement de la cicatrisation : les UV du soleil décolorent l’encre du tatouage et font transpirer, ralentissant ainsi la cicatrisation (tout en augmentant les risques d’infections).

De plus, il est déconseillé de vous faire tatouer, si votre peau a été très fortement exposée au soleil. En effet, une peau tannée durcit et pèle, ce qui peut gêner le travail du tatoueur, et empêcher l’encre du tatouage de pénétrer correctement votre épiderme.

Printemps ou automne… Le meilleur moment pour un tatouage ?

Vous souhaitez vous faire faire un tatouage en hiver ? Si vous prenez soin de lui en lui appliquant quotidiennement une pommade cicatrisante, cela ne pose absolument aucun souci. En revanche, il convient d’éviter les frottements à répétition sur la zone tatouée en pleine cicatrisation, au risque d’arracher les croûtes du tatouage. Le mieux est donc d’éviter de partir au ski sur une longue durée, dans les 15 jours suivant la réalisation du tattoo ! La superposition des couches de vêtements pourrait en effet venir frotter et étouffer le tatouage, quand ce dernier a besoin de respirer et d’être à l’air libre pour cicatriser…

Par conséquent, vous pouvez vous faire tatouer tout au long de l’année, bien que l’automne et le printemps restent les saisons idéales pour un beau tatouage ou un recouvrement ! Durant ces périodes, vous avez la possibilité de porter des vêtements plus amples et plus légers, sans être tenté d’aller vous baigner ou d’aller au ski. Toutefois, restez vigilants face aux rayons du soleil, qui peuvent traverser les nuages, même par temps couvert !

👉 Veillez à protéger vos tatouages des UV du soleil tout au long de votre vie, en leur appliquant une crème solaire indice 50.

Tatouage et maternité : les précautions à prendre

se faire tatouer grossesse


Si vous êtes une femme et que vous souhaitez vous faire tatouer, sachez qu’il existe certaines contre-indications liées à la maternité.

Se faire tatouer pendant la grossesse, une opération risquée

Pour commencer, vous faire un tatouage ou un piercing pendant que vous êtes enceinte est fortement déconseillé ! En effet, se faire tatouer pendant la grossesse comporte plusieurs risques :

– La transmission de maladies infectieuses au bébé, en cas de mauvaise stérilisation de l’aiguille du tatouage (VIH, hépatite B ou C…).

– Une douleur ressentie plus importante – due à une peau plus sensible durant la grossesse -, pouvant entraîner des contradictions, voire un accouchement prématuré.

– Un ralentissement de la cicatrisation, dû à un système immunitaire moins performant durant la grossesse.

En revanche, tomber enceinte alors que vous êtes déjà tatouée ne comporte absolument aucun risque pour la santé !

👉 Si vous envisagez d’avoir des enfants un jour, pensez à la déformation, aux cicatrices et au vieillissement potentiel de certaines parties du corps : ventre, hanches, cuisses…

Tatouage et allaitement

Aussi, le tatouage est déconseillé pendant l’allaitement. En effet, un corps qui se fait tatouer absorbe une infime partie de l’encre et des colorants, qui peuvent alors se retrouver dans le lait maternel. Or, même si vous n’y êtes pas allergique, vous ne devez pas prendre le risque que votre bébé subisse une réaction inflammatoire !

De même, le détatouage est également fortement déconseillé pendant la grossesse et l’allaitement. Comme le laser retire progressivement les encres de votre tatouage, des substances potentiellement toxiques peuvent transiter dans le corps à ce moment-là, jusque dans le lait maternel…

Quand ne pas se faire tatouer ?

voyage tatouage


Indépendamment de l’âge, de la saison ou de la maternité, d’autres moments ne sont pas propices au tatouage permanent…

Voyages, problèmes de santé… Les points de vigilance

Vous vous apprêtez à partir en voyage à l’autre bout du monde ? L’instant est mal choisi pour vous faire un tatouage dans le dos, sur le torse ou la cheville ! En effet, l’entretien de votre nouveau tattoo requiert une hygiène irréprochable : application d’une crème cicatrisante plusieurs fois par jour, nettoyage et séchage avec un linge propre… Or, le respect des protocoles de soin dans un environnement étranger peut être fortement compromis. De plus, si des complications surviennent brusquement (infections…), ou que vous avez besoin de retouches, mieux vaut pouvoir retourner chez votre tatoueur d’origine !

Par ailleurs, si vous souffrez régulièrement d’eczéma ou de psoriasis, veillez à ne pas vous faire tatouer durant une crise cutanée. Mieux que cela, évitez tout tatouage sur la zone corporelle sujette aux crises épidermiques ! En effet, il est inutile de préciser que le tatoueur ne peut pas tatouer une peau inflammée, ou en desquamation…

L’état d’ébriété, la contre-indication par excellence

Enfin, si vous avez bu de l’alcool et que vous êtes en état d’ébriété, il est défendu de vous faire tatouer pour trois raisons :

Fluidification du sang : comme l’alcool fluidifie le sang, cela empêche le tatoueur de travailler correctement (contraint d’essuyer le sang régulièrement), et l’encre et les pigments, de pénétrer votre épiderme (peau humide).

Hypersensibilité : l’alcool rendant la peau plus sensible, vous risquez de passer un moment extrêmement pénible et douloureux…

État de conscience altéré : si vous n’êtes que partiellement consentant, votre projet tattoo peut vous coûter quelques regrets ultérieurs…

👉 Selon les règles de l’art du tatouage, le tatoueur vous fait signer une décharge de responsabilité avant la réalisation du projet, à travers laquelle vous vous engagez notamment à vous faire tatouer en état de sobriété.

La saison, l’âge ou l’état de santé sont autant de paramètres à prendre en compte lorsque vous souhaitez vous faire graver un motif indélébile ! En effet, s’il n’y a pas un moment idéal pour vous faire un tatouage, certains d’entre eux sont toutefois à éviter : si vous êtes mineur, enceinte, avant de partir en vacances loin de chez vous… En respectant ces recommandations, vous aidez votre tatoueur ou tatoueuse à exercer dans les meilleures conditions, tout en maximisant vos chances d’avoir un tatouage bien réalisé, et bien cicatrisé.

Quel que soit le moment que vous choisissez pour réaliser votre body tattoo, réfléchissez bien à votre projet ! Qu’il s’agisse d’une manchette aux motifs maoris, ou d’un petit papillon discret dans le bas du dos, n’hésitez pas à laisser passer quelque temps si vous en ressentez le besoin, afin d’être sûr de votre décision.

Vous avez un projet tattoo ? N’hésitez pas à nous contacter et à prendre rendez-vous avec notre équipe de tatoueurs et perceurs à Bayonne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.